Conseils pour bien vieillir

Conseils pour bien vieillir
Parce qu’à 65 ans, nous sommes encore jeunes … et que nous souhaitons le rester le plus longtemps possible !
Pour continuer à vous épanouir sans faire grand cas de petites contrariétés de santé, suivez des règles simples et n’hésitez pas à consulter votre pharmacien ou votre médecin.


AMELIORER SON BIEN-ETRE

Améliorer son sommeil
Le sommeil change physiologiquement avec l’âge : la part de sommeil profond se réduit pour faire place à de plus nombreux réveils durant la nuit. La durée du sommeil se réduit d’environ 1 heure entre un adulte jeune et un senior. Il s’installe également une « avance de phase » qui conduit à se coucher plus tôt pour se lever plus tôt. Voici quelques recettes efficaces :
• Faire un peu d’exercice physique tous les jours,
• Éviter les excitants après 16h (café, sodas mais aussi thé),
• Ne pas se coucher trop tôt,
• Au repas du soir, préférer les sucres lents (féculents).
• Utiliser les propriétés de certaines plantes en tisane ou gélules (passiflore, tilleul, valériane)
 
Renforcer ses défenses immunitaires
Poursuivre une alimentation variée et équilibrée, s’astreindre à un peu d’exercice physique chaque jour sont les clés pour préserver sa santé le plus longtemps possible. Vous pouvez être accompagné(e) dans cette démarche par un ensemble de compléments alimentaires à visée spécifique. Ainsi pour renforcer vos défenses immunitaires, surtout en période hivernale, n’hésitez pas à vous tourner vers des compléments contenant de la vitamine C, du ginseng ou du guarana.

Soigner son régime alimentaire
Avec l’âge, les habitudes de vie changent, ainsi que l’alimentation, ce qui peut conduire à une situation où les besoins de l’organisme ne sont pas suffisamment couverts par l’alimentation. Si le régime alimentaire est carencé, il est nécessaire de le rééquilibrer pour ne pas priver l’organisme de ce dont il a besoin. Des solutions délivrées en pharmacie peuvent être apportées (plats ou boissons hyper protéinés et hypercaloriques).


ENTRETENIR SA MOBILITE

Améliorer son confort à la maison
La vie est parfois émaillée d’évènements qui nécessitent une assistance plus ou moins importante et longue. De nombreuses personnes préfèreront rester chez elles autant que possible. Vous pourrez trouver en pharmacie l’ensemble des dispositifs nécessaires au maintien à domicile (MAD), quelle que soit la durée de mise à disposition (cannes, fauteuils roulant, siège de douche, réhausseur de wc,…). Quelle que soit votre problématique, parlez-en à votre pharmacien, il aura certainement une solution à vous proposer.

Penser aux solutions orthopédiques
Parce qu’il est important de prendre soin de son corps, il peut être nécessaire de l’accompagner dans certains efforts, surtout s’ils sont intenses. Votre pharmacien se tient à votre écoute et peut vous proposer des solutions adaptées à votre situation : ceintures de soutien lombaire, orthèses d’immobilisation  ou encore genouillères et chevillières pour diminuer le risque d’entorse ou d’inflammation (tendinite).

Préserver ses os et articulations
Si vos articulations sont douloureuses et vous conduisent à limiter vos mouvements, n’attendez plus et consultez votre pharmacien.

L’arthrose
Le cartilage qui assure le bon fonctionnement des articulations peut avoir tendance à s’amincir avec l’âge et devenir moins élastique, c’est ce que l’on appelle l’arthrose. A partir de 70 ans, la majorité des gens souffrent d’arthrose sur une ou plusieurs articulations. Certaines solutions peuvent vous soulager efficacement ou retarder les éventuels désagréments articulaires :
• Des séances de kinésithérapeute peuvent vous aider pour apprendre les mouvements corrects et renforcer vos muscles.
• Des compléments alimentaires à base de chondroïtine et la glucosamine (composants du cartilage).

L’ostéoporose
Le squelette peut devenir de plus en plus fragile, par altération de la qualité des os qui deviennent moins solides et plus exposés aux fractures.
Des solutions préventives existent :
• Maladie fréquente chez les femmes après la ménopause, elle peut être prévenue grâce au Traitements Hormonaux de la Ménopause (THM) sous certaines conditions.
• Des compléments alimentaires à base de calcium et/ou de vitamine D permet de renforcer son ossature. Attention à ne pas dépasser les doses maximales en voulant à tout prix éviter l’ostéoporose.
• L’exercice physique régulier, notamment la marche ou la natation est indispensable, guidé par un kinésithérapeute.


COMPRENDRE LE DIABETE

Le diabète (augmentation de la glycémie : quantité de sucre dans le sang) est une maladie complexe, souvent difficile à gérer au quotidien mais que vous pouvez contrôler. 1/4 des personnes diabétiques (principalement diabète de type 2) a 75 ans ou plus*. Un contrôle glycémique correct permet de réduire le risque de mortalité du diabétique, qui dépend de son état de santé.

Quelques conseils d’hygiène de vie :
• Une alimentation équilibrée (3 repas/jour) pour éviter les risques de dénutrition. Les restrictions alimentaires excessives (ration inférieure à 1500 calories / jour) doivent être proscrites.
• Une activité physique à adapter en fonction de l’état de santé et du risque de chutes (minimum 30 minutes de marche 3 fois par semaine). Il faut toujours avoir de quoi se re-sucrer en cas d’hypoglycémie.
• Une surveillance de vos pieds : pour éviter les plaies aux pieds, il faut porter attention au choix de ses chaussures,


PREVENIR LES FUITES URINAIRES

Entre 3 et 5 millions de français, principalement les plus de 60 ans, sont concernés par les fuites urinaires. L’incontinence urinaire ou fuite urinaire correspond à la perte involontaire et soudaine d’urine. Il s’agit d’un désagrément courant dont la fréquence augmente avec l’âge et qui touche environ 1 femme sur 3 de plus de 70 ans et 7 à 8% des hommes de 65 ans**.

La fuite urinaire est le résultat d’une faiblesse des muscles (périnée) ou du sas (sphincter) empêchant normalement l’urine de sortir de la vessie. Chez les femmes, elle peut apparaître principalement après une grossesse ou après la ménopause.

Voici quelques conseils pour éviter les fuites urinaires :
• Ne pas attendre d’avoir très envie pour aller uriner,
• Renforcer les muscles du périnée par un exercice de « stop-pipi » qui consiste à arrêter volontairement l’écoulement de l’urine lorsque l’on est aux toilettes,
• Éviter le tabac, l’alcool, la caféine et les boissons gazeuses qui peuvent irriter la vessie,
• Boire suffisamment, car en réduisant l’apport de liquides, la vessie peut se trouver irritée et une infection peut se déclarer plus facilement,
• En cas d’urgence, pour arrêter une envie irrépressible d’uriner, se pencher en avant, comme pour lacer ses chaussures, cela soulage la pression qui s’exerce sur les muscles du périnée et le sphincter.

Pour plus d’informations, consultez votre guide « Les conseils pour bien vieillir » disponible dans votre pharmacie.


* source : Institut national de veille sanitaire (InVS)
**ameli-sante.fr