Problèmes de circulation

Problèmes de circulation
Vous avez souvent une sensation de jambes lourdes, des fourmillements, des crampes lorsque vous voyagez ou après une journée de travail ? Vos chevilles sont enflées le soir, quand il fait chaud ou que vous avez fait du sport ? Des petites veines sont visibles sur vos jambes ? Ce guide vous aidera à prendre soin de vos veines.
Le sang doit remonter !

Le sang sert à nourrir et oxygéner les tissus et les os, il retourne au coeur et aux poumons via les veines pour se charger à nouveau d’oxygène et de nutriments. Au niveau des membres inférieurs, il doit lutter contre la pesanteur.

Pour empêcher le sang de redescendre, les veines sont équipées de sortes de clapets : les valvules. De plus, au cours de la marche, les vaisseaux des pieds poussent le sang veineux vers le haut, c’est la chasse plantaire, relayée par la contraction des mollets. Quand cette circulation ne fonctionne pas parfaitement, on parle d’insuffisance veineuse.
 

Les veines en danger

Certaines situations ponctuelles ou permanentes favorisent l’insuffisance veineuse. Elle peut aussi être due à un mauvais état du réseau veineux lié à l’hérédité, l’âge, certaines carences (en vitamine C), etc. Elle touche environ 18 millions de Français, dont 80 % de femmes.
 

Les symptômes

Sensation de jambes lourdes, douleur, crampes, fourmillements, impatiences nocturnes, oedème (gonflement) au niveau des chevilles, voire de la jambe, varicosités, petites veines devenues visibles sous la peau.
 

Les complications possibles sans traitement

Varices, veines en saillie sous la peau, ulcères (lésions) veineux, thrombose veineuse avec son risque cardiovasculaire (formation d’un caillot).
 

Les situations qui favorisent l’insuffisance veineuse


Vous êtes enceinte,
Vous voyagez beaucoup et loin. Dès 4 heures de route ou de vol, vos veines souffrent, entrainant des risques de thrombose veineuse voire d’embolie pulmonaire,
Vous pratiquez certains sports traumatisants (tennis, basket, etc.),
Vous êtes en surpoids,
Vous exercez une profession qui entraîne une station debout ou assise prolongée. 


Confort et santé des jambes

La compression médicale se décline sous forme de collants, bas et chaussettes vendus en pharmacie. Solution mécanique et respectueuse du corps, la compression est un textile élastique qui stimule le retour veineux et soulage les douleurs et les sensations de lourdeur et prévient l’apparition des varicosités et des varices.
Il existe plusieurs forces de compression allant de la classe I à la classe IV en standard.
 
Les « classes » correspondent à la pression exercée. Votre pharmacien peut vous conseiller sur la « force » de la compression, et prendra vos mesures (hauteur, périmètre mollets et chevilles) pour une contention personnalisée.
 
Aujourd’hui, les bas ou collants de compression sont non seulement efficaces mais également esthétiques et modernes avec une offre complète adaptée à votre style de vie et à vos envies. La question de l’esthétique ne doit donc pas vous empêcher de vous traiter. Certaines marques  conçoivent même de la « compression sportive ».
 
La compression médicale est prise en charge par l'Assurance Maladie sous réserve d'une prescription.
Votre pharmacien et son équipe sont vos interlocuteurs privilégiés pour vous aider à vous équiper au mieux.


Dix points pour améliorer la circulation veineuse


1. Suivez les conseils de votre pharmacien pour l’utilisation quotidienne, dès le matin.
2. Enfilez vos collants, bas ou mi-bas en les retournant au préalable, avec des gants éventuellement pour éviter de les accrocher. En cas de difficulté, demandez un accessoire d’aide à l’enfilage à votre pharmacien.
3. Appliquez votre crème hydratante le soir, et non avant d’enfiler vos bas ou collants.
4.Lavez-les à la main ou en machine à 30°C, avec un produit de lavage adapté et sans assouplissant. Séchez-les à plat de préférence, pas dans le sèche-linge et renouvelez-les souvent.
5. Porter bas ou collants de compression en prévention de certaines situations à risques vous permet de garder des jambes saines et légères.
6. Surélevez les jambes la nuit avec un coussin sous le matelas.
7. Mettez les vitamines au menu, surtout la C, avec fruits et légumes chaque jour et éventuellement un complément alimentaire, et buvez beaucoup.
8. Pensez aux veinotoniques par voie orale (hamamélis, marron d’Inde, fragon, ginkgo, etc.) en cures de trois mois.
9. Appliquez un gel veinotonique, en massant des pieds vers les cuisses. Certains ont en plus un effet « froid ».
10. Luttez contre le surpoids, supprimez le tabac, ayez une activité physique régulière douce, comme la marche, la natation et le vélo. 

Quand faut-il consulter un médecin ?
 
Afin d’éviter une aggravation et/ou une complication (ulcères,thromboses veineuses...), consultez votre médecin ou un spécialiste(angiologue, phlébologue) dès les premiers symptômes :


jambes lourdes, jambes gonflées, varices, douleurs, fourmillements...
en cas d’oedème d’un seul côté avec plaque rouge, accompagné de fièvre (car il y a risque d’érysipèle)
dans tous les cas d’œdème douloureux ou de lésion
en cas d'un essoufflement anormal. 

Assurance maladie : http://www.ameli-sante.fr/varices-des-jambes/traitement-varices-des-jambes.html